Deutsche Tageszeitung - Des centaines de manifestants pro-armes marchent pour la "liberté" à Brasilia

Des centaines de manifestants pro-armes marchent pour la "liberté" à Brasilia


Des centaines de manifestants pro-armes marchent pour la
Des centaines de manifestants pro-armes marchent pour la "liberté" à Brasilia / Foto: © AFP

Des centaines de manifestants brésiliens pro-armes ont défilé samedi devant le Congrès à Brasilia pour défendre la "liberté", alors que sous le président Jair Bolsonaro, les permis de port d'arme ont déjà été multipliés par six.

Textgröße ändern:

Le mot d'ordre du rassemblement, organisé par l'association Proarmas, était "la liberté", le "droit à l'autodéfense, au choix et la sécurité", ainsi qu'un assouplissement supplémentaire de la législation sur les armes.

Edouard Bolsonaro, député et fils du président brésilien, a pris la parole devant les manifestants réunis sur l'esplanade des ministères à Brasilia.

"La gauche n'a jamais imaginé que tant de personnes puissent descendre dans la rue pour dire: oui, je veux être armé parce que je préfère que les bandits se retrouvent sous la terre plutôt que ma femme soit violée".

Le nombre des citoyens brésiliens ayant obtenu un permis pour posséder une arme à feu a augmenté de 474% de 2018 à 2022, période pendant laquelle le gouvernement Bolsonaro assoupli les normes à ce sujet.

Depuis son arrivée au pouvoir, Jair Bolsonaro, ancien capitaine de l'armée, a publié plusieurs décrets pour assouplir l'accès aux armes à feu, permettant notamment de posséder davantage d'armes et d'acheter plus de munitions.

Certains de ces décrets sont en cours d'analyse par la Cour suprême, qui doit décider s'ils sont constitutionnels ou non.

André Lago, 45 ans, l'un des manifestants, estime que "toute dictature commence par le désarmement de la population". "Nous voulons que chacun ait la liberté de pouvoir défendre ses biens et sa famille", a déclaré ce professeur de portugais, arborant un T-shirt militant pour "Bolsonaro président 2022".

(O.Tatarinov--DTZ)