Deutsche Tageszeitung - World Rugby sévit contre le coaching intempestif sur le terrain

World Rugby sévit contre le coaching intempestif sur le terrain


World Rugby sévit contre le coaching intempestif sur le terrain
World Rugby sévit contre le coaching intempestif sur le terrain / Foto: © AFP

World Rugby a annoncé mardi qu'il allait expérimenter une limitation des possibilités d'accès au terrain pour le personnel non joueur, afin d'éviter que les pauses, notamment pour s'hydrater, ne soient utilisées pour dispenser des consignes tactiques intempestives.

Textgröße ändern:

Cette décision de l'instance dirigeante du rugby mondial intervient après la polémique suscitée par le directeur du rugby sud-africain, Rassie Erasmus, qui a outrepassé son rôle de porteur d'eau pour donner des conseils aux joueurs lors de la série de tests de l'Afrique du Sud contre les Lions britanniques et irlandais l'année dernière.

World Rugby a souligné que l'objectif de cet essai, qui s'appliquera à toutes les rencontres disputées après le 1er juillet prochain, était d'"améliorer la fluidité des matchs en réduisant les arrêts de jeu non indispensables sans compromettre la santé" des joueurs.

Les équipes pourront avoir jusqu'à deux porteurs d'eau, mais ils ne pourront pas être des directeurs du rugby ou des entraîneurs membres du staff.

En équipe de France, William Servat, l'entraîneur des avants, qui assure actuellement ce rôle, ne devrait donc plus y être autorisé.

Les porteurs d'eau ne pourront pénétrer sur le terrain que deux fois par mi-temps, à des points convenus avec les officiels du match, et ce uniquement lors d'un arrêt de jeu ou après un essai.

Une pénalité sera accordée à l'équipe adverse si le personnel d'encadrement tente de "jouer ou toucher le ballon pendant qu'il est en jeu" et s'il s'approche ou s'adresse aux officiels du match, à moins qu'il ne s'agisse de personnel médical.

"Aider le jeu à mieux se dérouler sans compromettre la santé des joueurs est un objectif clé de ces essais", a déclaré Mark Harrington, responsable de la protection des joueurs de World Rugby.

"Nous prenons des mesures concrètes pour améliorer le déroulement des matchs de rugby. Ce sera la première fois que des équipes sur le terrain de jeu pourront être sanctionnées (pour) les actions de ceux qui ne sont pas directement impliqués dans le match", a-t-il ajouté.

(L.Møller--DTZ)