Deutsche Tageszeitung - Mondiaux d'athlétisme: Kerley s'imagine un "avenir radieux"

Mondiaux d'athlétisme: Kerley s'imagine un "avenir radieux"


Mondiaux d'athlétisme: Kerley s'imagine un
Mondiaux d'athlétisme: Kerley s'imagine un "avenir radieux" / Foto: © AFP

Fred Kerley, sacré champion du monde du 100 m à la tête d'un triplé américain à Eugene (Oregon) samedi, estime que son "avenir s'annonce radieux", lui qui a connu une enfance difficile.

Textgröße ändern:

Q: Que représente pour vous de réaliser le premier triplé sur 100 m hommes depuis 1991 et l'époque de Carl Lewis, en prime sur le sol américain ?

R: "C'est extraordinaire de se mêler à des légendes. Ils (Carl Lewis, Leroy Burrell et Dennis Mitchell, ndlr) l'ont fait en 1991, on l'a fait en 2022. Et c'est extraordinaire de le faire sur le sol américain, avec le public derrière nous. On a fait le travail aujourd'hui (samedi). Je ne savais pas que j'avais gagné jusqu'à ce que je lève la tête et que je voie le chrono avec mon nom dessus. Ca veut dire beaucoup pour moi. J'ai fait quelque chose que peu de coureurs de 400 m ont fait. Je faisais du 100 m, du 200 m et du saut en longueur au lycée. Je reviens à mes amours de jeunesse."

Q: Parlez-nous de l'importance dans votre réussite de votre tante Virginia, qui vous a élevé...

R: "Je pense à elle tous les jours, parce que sans elle, je ne serais pas en train de vous parler maintenant. Elle a sacrifié sa vie pour moi, mes frères, mes soeurs et mes cousins. On a tous été adoptés par notre tante, on était 13. On avait une chambre, on dormait tous les treize dedans. Et il y avait 26 enfants à la maison. C'est incroyable de réussir quelque chose que peu de gens dans ma position ont réussi. Je la remercie de m'avoir donné les moyens de réussir ma vie. Elle est sûrement en train de faire exploser mon téléphone pendant qu'on parle. Ils sont tous à San Antonio à la maison. Aujourd'hui je parle à mes parents chaque jour, du passé et du présent. Je suis un adulte et maintenant je peux avoir une relation avec eux. Ils n'étaient pas là ce soir (samedi) mais je peux vous garantir qu'ils ont regardé."

Q: Comment imaginez-vous l'avenir ?

R: "Je sais que (la course d')aujourd'hui m'ouvre beaucoup de portes. L'avenir s'annonce radieux pour moi. Je m'entraîne toujours sur le 400 m pour accomplir de grandes choses. Ce qui me motive, en venant d'où je viens, c'est de continuer à accomplir de grandes choses parce que vous ne voulez pas vous retrouvez dans la même situation difficile que celle dans laquelle vous étiez plus jeune."

Propos recueillis en zone mixte et en conférence de presse.

(S.A.Dudajev--DTZ)