Deutsche Tageszeitung - Rugby: la Nouvelle-Zélande préserve de justesse son invincibilité contre l'Écosse

Rugby: la Nouvelle-Zélande préserve de justesse son invincibilité contre l'Écosse


Rugby: la Nouvelle-Zélande préserve de justesse son invincibilité contre l'Écosse
Rugby: la Nouvelle-Zélande préserve de justesse son invincibilité contre l'Écosse / Foto: © AFP

À un cheveu de l'exploit, l'Écosse a failli battre pour la première fois la Nouvelle-Zélande, mais a finalement plié in extremis (31-23) dimanche au Stade Murrayfield d'Édimbourg, lors d'un test-match d'automne.

Textgröße ändern:

Idéalement lancés après huit minutes de jeu (14-0), les All Blacks ont ensuite été dominés pendant plus de la moitié du match dans le jeu courant, dans la conquête et au score (23-17) mais sont parvenus à prendre l'avantage à un quart d'heure du terme (24-23). Ils restent invaincus en 32 rencontres face au XV du Chardon.

Une première défaite contre les Écossais aurait replongé les joueurs d'Ian Foster en plein doute, dans cette année où ils ont déjà été défaits à quatre reprises, et aurait replacé le sélectionneur en fâcheuse posture, à une semaine de conclure la tournée d'automne contre l'Angleterre.

Il n'en a rien été, les Kiwis s'en sortant grâce à un sursaut bienvenu dans les quinze dernières minutes.

Ils avaient pourtant commencé le match tambour battant, inscrivant deux essais par l'explosif talonneur Samisoni Taukei'aho (2e) en force puis par l'ailier Mark Telea (6e) après un superbe lancement de jeu orchestré avec justesse par Beauden Barrett d'un coup de pied rasant puis par son frère Jordie d'une transversale.

Les deux marqueurs d'essais saisissaient alors l'occasion qui se présentait à eux : Taukei'aho est d'ordinaire remplaçant derrière Codie Taylor et Dane Cole, tandis que Telea honorait sa première cape.

- Beauden Barrett à l'envers -

Plus de suspense à Murrayfield ? Ce serait mal connaître les Écossais, capables du pire mais aussi du meilleur dans leur antre.

Jouant vite et bien, le XV du Chardon a répliqué d'abord par un essai de pénalité accordé après un plaquage sans ballon du centre néo-Zélandais Anton Lienert-Brown sur l'arrière écossais Stuart Hogg (11e), qui a valu au Kiwi un carton jaune, puis par un essai du virevoltant ailier Darcy Graham (13e, 14-14).

Après ce quart d'heure de folie, les deux équipes se sont neutralisées, s'entêtant dans le défi physique au milieu du terrain, sans toutefois prendre l'avantage... Jusqu'à une belle séquence écossaise près de la ligne d'en-but néo-zélandaise, qui a abouti à une pénalité de Finn Russell (17-14).

Inlassablement, le XV du Chardon a continué à jouer, ballon en main, à aérer le jeu sur les ailes, puis à perforer la ligne des All Blacks, sans parvenir à porter l'estocade décisive. Leurs regrets se situeront sans doute en fin de première période puis au début de la deuxième, quand ils ont tambouriné la ligne d'en-but en vain.

Et c'est finalement le deuxième ligne Scott Barrett qui a réduit au silence Murrayfield dans le dernier quart d'heure, avant que Telea ne signe un doublé (74e).

L'aîné de la fratrie Barrett a sauvé sa nation mais aussi son frère Beauden, qui, positionné à l'ouverture, a été incapable de mener les siens dans la période de turbulences. Son jeu au pied a été imprécis, entre chandelles et transversales mal dosées, il n'est pas parvenu à remettre de l'ordre dans le jeu courant et ses hésitations ont mis les siens en difficulté dans leur propre camp.

Qu'importe, la fougère néo-zélandaise plie mais ne rompt pas.

(M.Travkina--DTZ)