Deutsche Tageszeitung - F1: au Brésil, Mercedes renoue avec le succès grâce à la première victoire de Russell en F1

F1: au Brésil, Mercedes renoue avec le succès grâce à la première victoire de Russell en F1


F1: au Brésil, Mercedes renoue avec le succès grâce à la première victoire de Russell en F1
F1: au Brésil, Mercedes renoue avec le succès grâce à la première victoire de Russell en F1 / Foto: © AFP

Coup double et victoire retrouvée pour Mercedes! Le Britannique George Russell a remporté sa première victoire en Formule 1 dimanche au Grand Prix du Brésil, devant son coéquipier Lewis Hamilton, et offre au constructeur allemand son premier succès de la saison.

Textgröße ändern:

"Je suis sans voix, dans le tour de retour aux stands beaucoup de souvenirs sont remontés à la surface", a réagi, très ému, le poleman à l'arrivée de l'avant-dernière manche de la saison.

Les Mercedes devancent les Ferrari de l'Espagnol Carlos Sainz, 3e et du Monégasque Charles Leclerc.

Russell, 24 ans, s'impose au terme d'un GP rythmé dès le début par une voiture de sécurité, puis les accrochages de Max Verstappen (Red Bull) avec Lewis Hamilton, et celui de Charles Leclerc avec Lando Norris (McLaren) à la reprise de la course.

Parti 3e sur la grille, Verstappen, déjà assuré de son deuxième titre de champion du monde cette année, termine à une inhabituelle 6e place.

Le Néerlandais a notamment été reconnu coupable de son accrochage avec Hamilton, et comme Leclerc, il a été contraint de repasser par les stands pour réparer sa monoplace, perdant de nombreuses places sur le tracé d'Interlagos à Sao Paulo.

- Premier doublé depuis 2020 –

Mercedes revient de loin puisque le constructeur allemand a longtemps cherché tant bien que mal à se défaire des problèmes liées aux nouvelles règlementations de la saison, qui l'ont empêché de rivaliser avec Red Bull, titrée le mois dernier chez les constructeurs.

"Nous avons traversé une phase très difficile" a reconnu Hamilton. "Mais nous n'avons jamais abandonné l'espoir de retrouver le chemin de la victoire".

Comment explique-t-il ce retour de Mercedes aux avant-postes ? "Nous n'avons pas apporté d'améliorations sur les dernières courses, je pense simplement que nous avons progressivement commencé à comprendre la voiture".

"Nous avons perdu tellement de temps à essayer de résoudre les problèmes de marsouinage (phénomène lié aux nouvelles règles de cette année et qui fait rebondir les monoplaces, ndlr), cela a vraiment nui à notre développement" retrace Russell.

"Nous avons ensuite arrêté de nous focaliser là-dessus pour nous concentrer sur la performance (...) et c'est la raison pour laquelle, selon moi, nous avons vu un bond dans les performances au cours des huit dernières courses".

Pour l'équipe allemande, octuple championne du monde de F1 chez les constructeurs, c'est le premier succès depuis le GP d'Arabie Saoudite en décembre 2021, et le premier doublé depuis 2020, avec Valtteri Bottas en lieu et place de Russell.

- Alpine gagnante -

Au championnat des constructeurs, ce doublé lui permet de revenir à 19 longueurs de Ferrari, toujours deuxième avant la dernière course de la saison, le week-end prochain à Abou Dhabi.

Chez les pilotes, derrière Verstappen, Charles Leclerc et le Mexicain Sergio Pérez (Red Bull), à la lutte pour la deuxième place au général, repartent du Brésil avec une égalité parfaite de points au compteur (290). Pérez, en difficulté en fin de course, a terminé 7e au Brésil.

Aucun des deux pilotes, qui terminent derrière leurs coéquipiers respectifs, n'a pu bénéficier des faveurs de Sainz et Verstappen pour grappiller des points.

Le GP du Brésil était le troisième et dernier en 2022 à proposer le format avec qualifications le vendredi, course sprint qualificative le samedi et GP le dimanche.

Le Danois Kevin Magnussen, qui avait signé au volant de sa Haas la première pole position de sa carrière vendredi, a dû abandonner, après un accrochage avec la McLaren de l’Australien Daniel Ricciardo en début de course.

L'autre McLaren de Lando Norris a également abandonné, ce qui fait les affaires d'Alpine.

Au championnat, l'écurie française s'est donné un peu d'air devant la Britannique dans leur bataille pour la 4e place, grâce aux 5e et 8e positions de l'Espagnol Fernando Alonso et du Français Esteban Ocon. 19 points séparent désormais les deux équipes.

(V.Sørensen--DTZ)