Deutsche Tageszeitung - NBA: Joel Embiid écrase tout

NBA: Joel Embiid écrase tout


NBA: Joel Embiid écrase tout
NBA: Joel Embiid écrase tout / Foto: © AFP

C'était le feu d'artifice dimanche en NBA: Joel Embiid a établi le nouveau record de points cette saison, avec 59 inscrits lors de la victoire de Philadelphie contre Utah, huit de plus que Darius Garland, également impressionnant mais battu avec Cleveland par Minnesota.

Textgröße ändern:

Au lendemain de ses 42 pions contre Atlanta, le pivot camerounais, naturalisé français puis américain ces derniers mois et qui devra dire pour lequel de ces deux pays il souhaite jouer à l'avenir, s'est montré plus écrasant encore pour venir à bout du Jazz (105-98).

Embiid a frôlé le triple-double (11 rbds, 8 passes) et n'est pas passé loin d'un rarissime quadruple-double avec ses 7 contres infligés. Seuls Nate Thurmond, Alvin Robertson, Hakeem Olajuwon et David Robinson ont réussi cet exploit. Il n'en reste pas moins le premier joueur de l'histoire à réussir au moins 50 points, 10 rebonds, 5 passes et 5 contres dans un match, depuis que les "blocks" sont devenus une statistique officielle lors de la saison 1973-74.

Enfin, pour mieux encore mesurer son extraordinaire performance, Embiid a marqué dans le dernier quart-temps 26 des 27 points des Sixers, 7e à l'Est, qui avaient entamé la seconde période avec six unités de retard, restant longtemps sous la menace de Utah, battu pour la deuxième fois d'affilée et délogé par Portland du fauteuil de leader à l'Ouest.

- Rivers n'a "jamais vu" ça -

"Je n'ai jamais vu une performance aussi dominante, lorsqu'il s'agit de combiner défense et attaque", s'est ébahi son entraîneur Doc Rivers.

Plus tôt, ce qu'on pensait être le carton du jour avait été l'oeuvre de Darius Garland. Mais ses 51 points n'ont pas empêché les Cavs de concéder leur premier revers à domicile face à Minnesota (129-124).

Cleveland, sans Donovan Mitchell, (cheville) qui a manqué ses retrouvailles avec Rudy Gobert, son ancien coéquipier à Utah, a failli réussir un joli come-back. L'écart de vingt unités après trois quart-temps s'est réduit à deux à 8 secondes du terme, grâce à Garland qui a pris feu dans l'ultime période en plantant 27 points, s'avérant étincelant à longue distance (10/14, 6 passes).

En vain, car ses Cavs, toujours 4e à l'Est, ont été malmenés par des Wolves collectivement adroits (56% de réussite aux tirs) à l'image de D'Angelo Russell (30 pts, 12 passes) et de Karl-Anthony Towns (29 pts, 13 rbds).

Rudy Gobert a été aussi utile (15 pts, 14 rbds, 2 contres) pour redonner de l'air à Minnesota, qui stoppe une série de trois défaites mais reste toujours 12e à l'Ouest, juste devant Golden State.

- Les Lakers gagnent ! -

Car les Warriors de Stephen Curry (27 pts) ont chuté pour la sixième fois en huit matches, sur le parquet de Sacramento (122-115), incapables de capitaliser sur les 15 points d'avance comptés en première période. Les Kings ont pu s'appuyer sur Domantas Sabonis, auteur d'un travail de titan à l'intérieur (26 pts, 22 rbds, 6 passes).

A Los Angeles, c'est Anthony Davis qui a fait la loi face à Brooklyn, ses 37 points (à 15/25) et 18 rebonds offrant aux Lakers une troisième victoire bienvenue (116-103) en treize rencontres.

Sous les yeux de LeBron James en civil (adducteur), Lonnie Walker IV (25 pts) et Russell Westbrook (14 pts, 12 passes) se sont aussi démenés.

Kevin Durant (31 pts, 9 rbds, 7 passes) a été très présent côté Nets, mais trop seul, Ben Simmons n'ayant pas joué (genou).

Les Wizards, 5e à l'Est, ont eux sorti de leur chapeau un quatrième succès de rang (102-92) à domicile, aux dépens des Grizzlies (5 à l'Ouest) privés de Ja Morant (cheville), grâce notamment à Kristaps Porzingis (25 pts, 6 rbds).

Shai Gilgeous-Alexander, actuellement très en vue, a été déterminant dans la victoire du Thunder chez les Knicks (145-135) avec 37 points (8 passes, 5 rbds, 3 interceptions), soutenu par Josh Giddey auteur d'un triple-double (24 pts, 12 passes, 10 rbds).

(U.Kabuchyn--DTZ)