Deutsche Tageszeitung - L1: Monaco et Lille survolent, Montpellier et Angers s'enfoncent

L1: Monaco et Lille survolent, Montpellier et Angers s'enfoncent


L1: Monaco et Lille survolent, Montpellier et Angers s'enfoncent
L1: Monaco et Lille survolent, Montpellier et Angers s'enfoncent / Foto: © AFP

Monaco contre Ajaccio (7-1) et Lille contre Troyes (5-1) ont fait parler la poudre, dimanche durant une 19e journée de Ligue 1 catastrophique pour Montpellier, battu 3-0 par Nantes dans une ambiance délétère, et pour la lanterne rouge Angers, aux abois.

Textgröße ändern:

Les Monégasques n'ont fait qu'une bouchée des Ajacciens, menés 5-1 après 35 minutes, et restent à cinq longueurs de Marseille, le troisième à qui ils rendent visite dans deux semaines pour la prochaine journée de championnat.

Ce résultat accentue encore la pression sur Rennes, cinquième avec trois points de retard sur l'ASM avant de recevoir le leader Paris SG dimanche (20h45).

A Louis-II face au 18e du championnat, Monaco a fait pleuvoir les buts avant la pause par Axel Disasi (2e), Krépin Diatta (6e) et Wissam Ben Yedder, auteur d'un triplé (21e, 28e et 35e sur penalty). L'entrant Breel Embolo (63e, 89e) a corsé l'addition.

Beaucoup plus au Nord, Lille a également offert un festival offensif à son public, grâce à Mohamed Bayo, titulaire pour la première fois depuis août et auteur de deux buts (16e, 47e), et son compère d'attaque Jonathan David (45e+3, 88e).

Ce premier succès de l'année 2023 en championnat porte les Lillois à la sixième place.

"Je suis content car nous avions changé beaucoup de joueurs mais l'équipe a pu produire le même jeu et c'est très important", s'est réjoui l'entraîneur Paulo Fonseca, avec une mention spéciale pour Leny Yoro, défenseur central de 17 ans.

La performance des Dogues a cependant été assombrie par la blessure d'Adam Ounas. L'ailier droit algérien, sorti sur civière et apparu en béquilles ensuite, "ne rejouera pas avant longtemps", selon son entraîneur.

- Cauchemar à Montpellier -

A Montpellier, le temps a viré à l'orage.

Quatre jours après la déroute 6-1 à Nice, des ultras ont observé une grève des encouragements et déployé des banderoles insultantes, avant de lancer des fumigènes sur la pelouse, contraignant l'arbitre à interrompre le match un quart d'heure.

"Les supporters ne sont pas contents des résultats, cela leur appartient. Dans ce match, j'ai vu une équipe de Montpellier très courageuse. Les joueurs ont essayé de tout donner, mais n'ont pas été récompensés", a commenté l'entraîneur Romain Pitau.

Les Héraultais ont gâché plusieurs occasions et commis des erreurs défensives, à l'image de Mamadou Sakho coupable d'un gros raté sur le 2-0 (81e). Ils ont terminé le match à neuf contre onze après les expulsions de Wahbi Khazri (jeu dangereux) et Elye Wahi (2e carton jaune pour simulation).

La troisième défaite consécutive laisse le MHSC à la 15e place, à deux points seulement de la zone rouge.

La situation est encore pire pour Angers, bon dernier avec huit petites unités au compteur après 19 journées de championnat. Le SCO, incapable de remporter le moindre point depuis le mois de septembre, a enchaîné contre Clermont (2-1) une onzième défaite d'affilée en L1.

"La deuxième partie de championnat va être difficile et on aura moins de jokers. Mais je ne veux pas que le doute s'installe", a tenté de positiver l'entraîneur Abdel Bouhazama.

Clermont, à l'inverse, voit la vie en rose avec une belle huitième place à mi-parcours. L'équipe de Pascal Gastien compte trois points d'avance sur ses plus proches poursuivants Lyon, Nice et Reims.

Les deux derniers nommés ont fait match nul 0-0 dimanche en Champagne. Toulouse et Brest (1-1) ont également partagé les points.

(T.W.Lukyanenko--DTZ)