Deutsche Tageszeitung - Ski alpin: Kriechmayr triomphe à Kitzbühel, Odermatt touché à un genou

Ski alpin: Kriechmayr triomphe à Kitzbühel, Odermatt touché à un genou


Ski alpin: Kriechmayr triomphe à Kitzbühel, Odermatt touché à un genou
Ski alpin: Kriechmayr triomphe à Kitzbühel, Odermatt touché à un genou / Foto: © AFP

Le champion du monde Vincent Kriechmayr a réalisé le rêve de tout Autrichien en remportant vendredi la descente de Kitzbühel, la plus prestigieuse du circuit mondial, où le favori Marco Odermatt s'est fait mal à un genou.

Textgröße ändern:

Le Suisse doit ainsi déclarer forfait pour la course de samedi, une nouvelle descente.

Des surprises ont marqué la fin de course avec notamment la deuxième place de l'Italien Florian Schieder (à 23/100), pour le premier podium de sa carrière, devant le Suisse Niels Hintermann (à 31/100).

Meilleur Français, Cyprien Sarrazin a pris la 10e place (à 74/100) pour sa première tentative sur la Streif.

Du Vorarlberg au Burgenland, d'ouest en est, les petits Autrichiens ne rêvent pas de finale de Coupe du monde ou de podium olympique mais de descente à Kitzbühel, le plus grand évènement de l'année dans ce pays alpin de presque 9 millions d'habitants.

Trois ans après Matthias Mayer, parti à la retraite en décembre, Vincent Kriechmayr a inscrit son nom au palmarès de la plus belle course du Hahnenkamm (la "Crête de coq", le nom du massif), lui qui avait déjà gagné ici en super-G en 2021.

"C'est la course la plus importante de la saison. Pour un descendeur autrichien c'est unique. J'ai tout fait pour gagner, un run à la limite, à plus de 100% d'engagement", a lancé le vainqueur.

Ce fils d'éleveurs bovins du Mühlviertel (Haute-Autriche, près de Linz) passe ainsi à la postérité, après avoir déjà conquis deux titres de champion du monde (descente et super-G en 2021) qu'il remettra en jeu dans un peu plus de deux semaines à Courchevel/Méribel (6-19 février).

- "Reposer mon genou" -

Très attendus, le Suisse Marco Odermatt et le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde, les deux cadors du début de saison, ont été piégés par la piste, à la neige pourtant plus "facile" que d'habitude selon les acteurs de la course, grâce aux conditions météo.

Avec une visibilité réduite, Marco Odermatt a d'abord réussi un numéro d'équilibriste en rattrapant une erreur dans le passage clef du Steilhang, un ski au sol et l'autre en l'air en quasi grand écart, lui faisant perdre un temps important, sous l'ovation d'un public conquis. Anecdotique 54e, le N.1 mondial a rapidement quitté l'aire d'arrivée, tête basse sous une capuche noire, après avoir attendu le médecin une fois la ligne franchie.

Verdict: "Odermatt a subi un coup au genou gauche", explique sa fédération qui a annoncé son forfait pour la deuxième descente samedi. "Je suis heureux de ne pas avoir fini dans les filets de sécurité. Je dois d'abord reposer mon genou, je verrai jour après jour", ajoute Odermatt, cité dans le communiqué.

Kilde, qui s'était fait mal au poignet droit la veille à l'entraînement, a raté lui le terrible dévers final et tutoyé les bâches avant de finir miraculeusement sur ses deux skis, mais à la 16e place seulement.

Odermatt reste largement en tête du classement général de la Coupe du monde, 325 points devant Kilde, en tête lui du classement de la spécialité.

- "Motivation" -

Un seul skieur a chuté vendredi, le Norvégien Henrik Roea, qui est lourdement tombé dans l'aire d'arrivée et a dû être évacué sur une civière.

Côté français, la satisfaction est venue de la nouvelle bonne performance de Cyprien Sarrazin. Spécialiste du géant ces dernières années, le skieur de 28 ans s'attaque à la descente cette saison avec succès, après un premier Top 10 le mois dernier à Val Gardena (Italie), où il avait déjà pris la 6e place.

"J'ai fait deux, trois erreurs qui me coûtent cher, le ski est là, les intentions sont là, je suis content de faire un top-10 pour ce premier Kitzbühel. Ça me donne de la motivation pour demain", a-t-il noté en zone mixte.

Le vice-champion olympique Johan Clarey, diminué par des soucis personnels, termine 18e, Nils Allègre 23e et Blaise Giezendanner 30e.

(A.Stefanowych--DTZ)