Deutsche Tageszeitung - Violents feux de forêt dans le nord du Maroc, 500 familles évacuées

Violents feux de forêt dans le nord du Maroc, 500 familles évacuées


Violents feux de forêt dans le nord du Maroc, 500 familles évacuées
Violents feux de forêt dans le nord du Maroc, 500 familles évacuées / Foto: © AFP

Pompiers et militaires marocains s'efforçaient tard jeudi de maîtriser plusieurs foyers de feu qui ont progressé pendant la journée dans des régions boisées isolées du nord du royaume, ont indiqué à l'AFP les autorités locales.

Textgröße ändern:

Ces feux de forêt, attisés par un vent violent, n'ont pas fait de victime jusqu'à présent mais ont provoqué l'évacuation de près de 500 familles "à titre préventif" dans les provinces de Larache et Taza, selon des communiqués officiels publiés dans la soirée.

Les incendies ravagent des massifs forestiers, difficiles d'accès, dans les provinces de Larache, Ouezzane, Tétouan et Taza, au nord du Maroc, a précisé Fouad Assali, le directeur du Centre de gestion des risques climatiques forestiers (CRCF).

Plusieurs douars ont dû être évacués de leurs habitants. Quatre bombardiers d'eau Canadair de l'armée et quatre autres d'épandage agricole ont opéré jusqu'à la fin de l'après-midi au-dessus des zones en proie aux flammes près de Ksar El Kébir, a constaté un photographe de l'AFP.

Par une chaleur étouffante, largement au-dessus des 40 degrés, surpris par la vitesse de la progression de l'incendie, des villageois ont quitté précipitamment leurs maisons, amenant avec eux bovins et chevaux lorsque possible.

Un petit village de la région de Ksar El Kebir a été complètement détruit par les flammes.

"Les efforts se poursuivent dans l'espoir de maîtriser ces incendies dans les prochaines heures", a expliqué M. Assali, cité par l'agence de presse MAP.

"Hier dans la soirée, j'étais en famille et à un moment on entend les gens crier: +Le feu ! Le feu !+. Nous sommes sortis pour fuir et heureusement, grâce à Dieu, le feu s'est orienté vers le haut de la montagne", a témoigné Samir Boundad, un jeune homme de Larache.

- Canicule -

Des centaines d'éléments de la Protection civile, des Eaux et Forêts, des Forces armées royales (FAR) et de la gendarmerie, assistés par des volontaires locaux, participent à la lutte anti-incendie. Une centaine de camions-pompiers et citernes, des ambulances et des engins de terrassement ont été mobilisés.

Au total, au moins un millier d'hectares de forêt -- chênes, pins et autres conifères, arbres fruitiers -- ont été ravagés depuis mercredi soir dans les provinces de Larache, Ouezzane et Taza, selon les autorités locales.

Le Maroc est frappé depuis plusieurs jours par une vague caniculaire, avec des températures approchant les 45 degrés, dans un contexte de sécheresse hors norme et de stress hydrique.

"C'est la chaleur qui cause ce genre d'incendie. C'est hier à l'aube que le feu a atteint notre village mais nous sommes confiant que les pompiers vont l'éteindre", a expliqué à l'AFP Ahmed Mezouar, 58 ans, un habitant de Larache.

"Nous avons peur pour nos maisons. Un village à côté a été entièrement encerclé par le feu. Les habitants ont été évacués par les pompiers, pour l'instant nous sommes à l'abri du feu", s'est-il rassuré.

De l'autre côté du détroit de Gibraltar, les incendies font rage dans le sud de l'Europe, du Portugal à la Grèce, en passant par l'Espagne et la France.

(O.Zhukova--DTZ)