Deutsche Tageszeitung - La Bourse de Paris hésite avant une semaine chargée

La Bourse de Paris hésite avant une semaine chargée


La Bourse de Paris hésite avant une semaine chargée
La Bourse de Paris hésite avant une semaine chargée / Foto: © AFP

La Bourse de Paris débutait la semaine proche de l'équilibre (-0,05%) et des 7.000 points lundi, dans une ambiance calme avant une avalanche d'indicateurs et de résultats d'entreprises pour la suite de la semaine.

Textgröße ändern:

L'indice vedette CAC 40 reculait de 3,64 points à 6.992,35 points vers 09H40 après une ouverture en hausse. Vendredi, il avait gagné 0,63%, limitant ses pertes sur la semaine à 0,39%.

Sur 2023, l'indice parisien a gagné 8%. "Tout semble plutôt bien se goupiller. On observe un retour des flux sur les secteurs délaissés en 2022 (...) Sur le marché obligataire, on note une vraie détente des deux côtés de l'Atlantique", résume Christopher Dembik, directeur de la recherche macroéconomique chez Saxo Banque.

Malgré un rappel à l'ordre jeudi, où le CAC 40 a connu sa pire séance de l'année, les responsables de la Réserve fédérale américaine envoient des signaux positifs pour le marché, qui est certain d'un ralentissement dans la hausse des taux directeurs de l'institution lors de la prochaine réunion prévue les 31 janvier et 1er février.

En contraste, le ton encore ferme des gouverneurs de la Banque centrale européenne ces derniers jours, faisait monter l'euro jusqu'à 1,09 dollar, son plus haut niveau depuis avril.

Mais avant cette réunion, plusieurs indicateurs macroéconomiques sont à l'agenda, notamment ceux de l'activité PMI des deux côtés de l'Atlantique mardi, ou encore la croissance et l'inflation (PCE) américaines en fin de semaine.

Beaucoup de résultats d'entreprises sont attendus aux Etats-Unis, comme Microsoft mercredi, mais aussi en Europe. En France, le numéro un mondial du luxe et plus grosse capitalisation européenne LVMH donnera le coup d'envoi des résultats annuels sur le CAC 40 jeudi après la clôture.

Alstom donnera son chiffre d'affaires du troisième trimestre mercredi avant l'ouverture.

Les valeurs cycliques devant

Le palmarès du CAC était dominé par le géant des centres commerciaux Unibail-Rodamco-Westfield (+2,74% à 57,27 euros). Les valeurs bancaires progressaient également, comme Crédit Agricole (+1,05% à 10,63 euros) et Société Générale (+0,98% à 28,55 euros).

La tech portée par le Nasdaq

Dans le sillage de la forte progression de l'indice des valeurs technologiques Nasdaq vendredi (+2,66%), le secteur français avançait, comme Capgemini (+0,91% à 172,40 euros), Dassault Systèmes (+0,51% à 34,47 euros), ou Atos (+3,38% à 12,24 euros).

L'Etat dépasse les 90% d'EDF

L'Etat français a franchi le seuil de 90% du capital d'EDF, une étape cruciale pour mener à bien une offre publique de rachat (OPA) destinée à renationaliser le géant de l'électricité pour le relancer, mais dont l'issue dépend encore d'une décision de justice. L'action cotait toujours à 12,00 euros, le prix de l'offre d'achat de l'Etat.

(M.Travkina--DTZ)