Deutsche Tageszeitung - GB: un homme condamné à du sursis pour avoir harcelé l'actrice Claire Foy

GB: un homme condamné à du sursis pour avoir harcelé l'actrice Claire Foy


GB: un homme condamné à du sursis pour avoir harcelé l'actrice Claire Foy
GB: un homme condamné à du sursis pour avoir harcelé l'actrice Claire Foy / Foto: © AFP

Un homme a été condamné vendredi à Londres à une peine de prison avec sursis pour avoir harcelé l'actrice britannique Claire Foy, qui a interprété Elizabeth II dans sa jeunesse dans la série à succès "The Crown".

Textgröße ändern:

Jason Penrose, âgé de 49 ans, a envoyé à l'actrice de 38 ans des milliers de mails et s'était aussi présenté à son domicile.

En novembre, il avait plaidé coupable de harcèlement, entre août 2021 et février 2022. Il avait également reconnu avoir violé une ordonnance d'interdiction de harcèlement en ayant envoyé une lettre et un colis à Claire Foy, qui a joué dans les deux premières saisons de "The Crown".

"J'ai l'impression que la liberté que j'avais avant que M. Penrose ne me contacte a disparu", a écrit l'actrice dans une déclaration qui a été lue à l'audience. "Je vois le monde de manière beaucoup plus craintive", a-t-elle ajouté.

Jason Penrose a été condamné vendredi à un an et 10 mois de prison avec sursis et doit être renvoyé aux Etats-Unis.

La peine de sursis est assortie d'une obligation de soin avec un psychiatre tant que Jason Penrose, un schizophrène paranoïaque, reste au Royaume-Uni. Il devra de plus coopérer pleinement avec les autorités pour son retour aux Etats-Unis. Il a indiqué au tribunal qu'il ira en Floride pour vivre chez sa mère et recevoir des soins psychiatriques.

Il a de plus l'interdiction de contacter ou d'essayer de contacter l'actrice et aussi l'interdiction de s'approcher à moins de 100 mètres d'un lieu où elle pourrait se trouver.

Le juge David Aaronberg a expliqué vendredi être "troublé" par le fait que Jason Penrose "puisse continuer à être entiché de Claire Foy", même s'il lui a été signalé à plusieurs reprises qu'elle ne veut pas de contact avec lui.

Le juge a expliqué qu'à la suite de ce harcèlement, Claire Foy était "devenue effrayée et suspicieuse quand la sonnette de sa porte retentissait". "Elle a indiqué à la police qu'elle avait peur de quitter sa résidence au cas où vous la suivriez", a dit le juge.

(V.Varonivska--DTZ)